Otto-Bruc Jean Claude 2

 

 

Comme à l’accoutumée le JIR inféodé au PS crache son venin contre Marine LE PEN et tous les patriotes Réunionnais.

En aucun cas le sigle FN-974 n’apparaît sur l’appel citoyen (et non politisé) de Jean-Claude OTTO-BRUC, en conséquence de quoi il ne saurait être question de « racolage », contrairement à ce qu’affirme le « gôchiste » TALPIN.

Ce monsieur, comme tous les journalistes engagés n’hésite pas à pratiquer « l’amalgame » manipulateur qui veut présenter notre mouvement patriotique, de défense de la France et des français, comme un parti d’extrême-droite dont nous ne sommes pas.

Ce journal manipulateur n’hésite pas à reprendre des termes, pourtant bannis par leurs mentors « de singer » (pour lesquels des Français ont été traînés en justice pour de tels propos) : «  Faites ce que je dis mais pas ce que je fais »

Pour confirmation de notre bonne foi, face à certains mots extraits vicieusement par TALPIN, nous reproduisons ci-dessous le texte initial dans son intégralité, l’appel lancé dans lequel vous ne verrez pas apparaître le sigle FN-974 mais où en revanche vous verrez bien qu’il s’agit d’une «Marche de soutien silencieuse » et d’un « Rassemblement citoyen ».

Amis Patriotes, en conséquence des propos déplacés voire haineux à notre encontre, si vous êtes un adepte de la presse écrite, délaissez le JIR au profit d’un autre journal plus intègre : le Quotidien de la Réunion.

 

 

 

Le Bureau Fédéral du FN-974

Saint-Denis le 25 Octobre 2016.

copie de l’appel

Appel à une marche silencieuse de soutien aux policiers

ci dessous copie du de l’édito.

http://actus.clicanoo.re/article/edito/1413409-policiers-le-racolage-du-fn974

Edito

Policiers : le racolage du FN974

jtalpin
Mardi 25 octobre 2016 – 05:39

En mal d’audience et de voix lors des derniers scrutins, le Front national péi cherche toujours la martingale. L’un de ses responsables, Jean-Claude Otto-Bruc, espère l’avoir trouvée.

Dans un communiqué publié hier, le FN974 lance à tous les « amis patriotes » et tous les « amis réunionnais » un appel à « une marche silencieuse de soutien aux policiers ». « Pour notre avenir, soyons en accord avec la défense de nos valeurs », lance grandiloquent (Jean-Claude Otto-Bruc), le patron local du parti d’extrême-droite.

Beaucoup de policiers devraient apprécier comme il se doit ce soutien et cet appel « patriotique ». Et ne pas être dupes. Car les non-syndicalistes comme les syndicalistes entendent rester apolitiques. Tous l’ont affirmé dès le début du mouvement : il s’agit de dénoncer un malaise dans la profession et un manque de moyens pour exercer leurs fonctions dans le contexte des attaques terroristes.

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a sous-entendu la semaine passée que le FN a « mis sa grosse patte » sur les défilés qui ont eu lieu en métropole. Mais, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve a reconnu n’avoir aucune preuve dans ce sens, et que la colère des policiers existait « sans le FN ». Ce qui est valable à la Réunion encore plus que dans les grandes villes de métropole.

Malgré tout, Jean-Claude Otto-Bruc tente maladroitement de singer Marine Le Pen qui s’est adressée aux policiers métropolitains dans une vidéo en espérant qu’une moitié est prête à voter pour elle. Si le syndicat Unité SGP-FO défilera demain entre le commissariat Malartic et la préfecture, ses responsables dénoncent d’avance toute tentative de récupération et refusent tout signe distinctif.

Par ailleurs, l’extrême droite locale semble ignorer l’existence d’une autre manifestation : celle des syndicats Alliance et Unsa-Police qui seront aujourd’hui à 13 heures devant le tribunal de grande instance de Champ-Fleuri pour dénoncer « certains blocages de la justice ».

Ils font référence à leurs revendications sur la légitime défense et les peines planchers pour les violences sur les forces de l’ordre. Et estiment avoir été en grande partie entendus par leur hiérarchie sur les moyens.

La ficelle de la récupération politique est tellement grosse que les forces de l’ordre devraient s’interroger sur la considération le FN péi peut bien avoir pour eux.

jtalpin@jir.fr