Interview Exceptionnelle de Marine le Pen par Ruth Elkrief sur BFM TV (26/09/2016)

Pourquoi adhérer ?

12552716_1271924519490536_8925532677654847516_n

 

Adhérer au Front National, c’est permettre à notre mouvement de se faire entendre et d’agir au service de nos compatriotes. En nous rejoignant, vous faites le choix de soutenir concrètement notre présidente, Marine Le Pen, dans son combat politique pour la France et les Français !

Nous avons besoin de chacun d’entre vous pour l’emporter en 2017 prochain lors des prochaines élections présidentielles et législatives !
Rejoignez – nous !

Accueil

 

 

REMERCIEMENTS À TOUS LES MILITANTS

14212154_1772210322996007_8074595368261225666_n 14212572_1772190612997978_1343448904483708524_n 14224884_1772190556331317_4179922122962285101_n 14237662_1772190239664682_2804670829652267199_n

 

REMERCIEMENTS À TOUS LES MILITANTS AYANT PARTICIPÉ AU DÎNER-DÉBAT DE SAINT-PIERRE DU 3 SEPTEMBRE 2016 pour la campagne Présidentielle 2017 de MARINE LE PEN.                     Le Secrétaire Régional DU FN-974: Jean-Claude OTTO-BRUC tient à remercier chaleureusement l’ensemble des nombreux adhérents, militants et sympathisants ayant répondu présent lors du grand dîner-débat organisé samedi soir 3 septembre 2016 dans un restaurant de la capitale du sud: Saint-Pierre. Les participants ont pu échanger directement avec le délégué spécial de la campagne Présidentielle 2017 de Marine Le Pen pour les départements d’Outre-Mer: Jean-Michel DUBOIS. De nombreuses propositions ont ainsi pu être transmises à Marine Le Pen pour améliorer le sort de la population Réunionnaise en grand désarroi via Mr. DUBOIS. De plus, une nouvelle dynamique globale, n’excluant aucun partenaire, a pu voir le jour pour l’élaboration d’un bureau de campagne offensif avec l’ensemble des Réunionnais soucieux de l’avenir de la France et de notre département. Au risque de me répéter, je dis clairement que si Marine Le Pen n’était pas élue en 2017, la France n’appartiendrait plus aux Français.

.🇫🇷.Jean-Claude OTTO-BRUC.🇫🇷.

« Suivez en temps réel mes réactions, mes déplacements et mes interventions. Pour la France, engagez-vous à mes côtés ! » — Marine Le Pen

 

Home

Attentat de Nice : déclaration de Marine Le Pen (16 juillet 2016)

Marine et l’outre mer.

Louis Aliot sur RFI

Louis Aliot sur RFI

L’horreur des crimes terroristes islamistes de Magnanville

 

Mayotte en colère !

Communiqué d’Huguette Fatna, Membre du Bureau Politique, Conseillère Régionale du FN

 

Mayotte en colère !

Lettre ouverte de Marine Le pen à Madame la Ministre des Outre-Mer

Lettre ouverte de Marine Le pen à Madame la Ministre des Outre-Mer

Collage 2016 Nord Réunion

IMG_0489

 

 Toujours de courageux militants en 1ere ligne.

 

https://www.facebook.com/Front-National-974-Ile-de-la-R%C3%A9union-1403441809872862/photos/?tab=album&album_id=1736826929867680

IMG_0595IMG_0590IMG_0588IMG_0564IMG_0561IMG_0558IMG_0543IMG_0549

 

 

 

 

 

Pour la 1ere fois Marine Le Pen donnée a 25% devant tout le monde dans un département d’outre mer!La Réunion se réveille !!!!!

article_0802-FRA06-MARINELEPEN

 

 

Pour la 1ere fois Marine Le Pen donnée a 25% devant tout le monde dans un département d’outre mer!La Réunion se réveille

 

50% des Réunionnais interrogés sont intéressés par l’élection présidentielle qui se déroulera en 2017. Selon une enquête en ligne réalisée par Panel 974 Pigé ! pour Antenne Réunion, 83% des personnes sondées sur le département ont l’intention d’aller voter. Marine Le Pen arrive en tête des intentions de vote dans le cadre de ce sondage en ligne (25%). La présidente du FN est suivie de près par Alain Juppé (22%) et Nicolas Sarkozy (13%)

 

http://www.linfo.re/la-reunion/politique/691819-cap-2017-le-choix-des-reunionnais-a-1-an-de-la-presidentielle

POURQUOI REJOINDRE LE FRONT NATIONAL DE LA JEUNESSE

affiche-front-national-fn-marine-le-pen-1

 

 

POURQUOI REJOINDRE LE FRONT NATIONAL DE LA JEUNESSE
Responsabilité : Parce que tu ne dois pas te laisser faire. Si tu ne t’occupes pas de politique, la politique s’occupera de toi.
Patriotisme : Parce que tu aimes ton pays et que tu ne supportes pas l’état dans lequel ceux qui nous dirigent l’ont mis.
Avenir : Parce que tu veux un avenir dans ton pays, croissant et prospère. Pour toi et pour tes enfants.
Élections : Parce que le Front National est le seul parti qui donne autant de chances aux jeunes dans les élections et pour prendre des responsabilités.
Militantisme : Parce que tu rentreras dans une grande famille, que tu connaitras la camaraderie au service d’une cause plus grande que toi.
Fierté : Parce que tu veux pouvoir relever la tête en tant que Français, en être fier, ne pas subir, ne pas te soumettre.
Formation : Parce que tu accéderas à des formations de qualité et que tu obtiendras de nombreux matériels militants (affiches, autocollants, tracts, argumentaires etc.).
Changement : Parce que si tu veux un véritable changement, une véritable rupture dans la façon dont est dirigé notre pays depuis plus de 40 ans, tu ne peux que nous rejoindre.
Rébellion : Parce qu’en tant que militant du FNj, tu représentes une jeunesse frondeuse qui s’élève contre la bien-pensance, le prêt-à-penser, l’idéologie dominante véhiculée par la majeure partie des médias.
Jeunesse : Parce que tu seras le fer de lance de la jeunesse française, dont les sondages montrent qu’elle devient majoritairement patriote.

Didier Alexandre Zadire

Le Secrétaire Régional remercie chaleureusement les 25 membres de la nouvelle équipe 2016 du FN-974

Otto-Bruc Jean Claude 2

Le vendredi 18 mars 2016

 

Le Secrétaire Régional remercie chaleureusement les 25 membres de la nouvelle équipe 2016 du FN-974, qui font aujourd’hui un travail remarquable.

Tous ces bénévoles, hommes et femmes de conviction qui n’hésitent pas à sacrifier de leur temps pour qu’enfin un vrai changement intervienne dans le monde politique sclérosé et mafieux, méritent respect et encouragements. Ainsi, au nom du Front National j’ai le plaisir d’honorer toutes ces personnes qui, comme beaucoup de Français aujourd’hui, ont bien compris l’imminence d’une catastrophe humanitaire sans précédent vers laquelle nous conduisent les irresponsables du parti siamois de « l’HERPES » (ex : UMPS).

Seule Marine Le Pen, élue en 2017, pourrait inverser ce cours inexorable et programmé de notre histoire vers un destin calamiteux que le peuple n’aura pas choisi, un destin qui lui aura été imposé par l’oligarchie des élus socialos – républicains mondialistes.

 

 

Jean-Claude OTTO-BRUC

( 25 membres )

 

Les rendez-vous médias et militants du Front National

Agenda

Les mairies Front National plébiscitées ! Quand la réalité écrase la propagande UMPS !

http://www.frontnational.com/categorie/mairies-front-national/

Marine Le Pen s’adresse aux utilisateurs de Facebook

HONTE AUX DIRIGEANTS D’AQUANOR

aquanor

 

HONTE AUX DIRIGEANTS D’AQUANOR

 

Nous lisons dans la presse cette semaine : « Aquanor en difficulté, accuse un déficit de près de 800.000 € ».

Aquanor est un établissement public, construit avec de l’argent public. Il est donc censé accueillir en son sein toutes personnes désirant louer ses services moyennant finance !

Le Secrétaire Régional, le Trésorier ainsi que la Secrétaire Évènementielle du Front National se sont déplacés le vendredi 12 février 2016 pour rencontrer le Directeur administratif ainsi que le Directeur de la restauration. Après un accueil chaleureux, des devis ont été demandés par retour de mail….. Nous les attendons encore aujourd’hui !!

Une relance téléphonique leur a été formulée dès le  19 février. Il nous a été répondu qu’au mois de Mars 2016 toutes les soirées étaient complètes !! Ce n’était pourtant pas les mêmes propos tenus lors de notre visite.

IL N’Y A AUCUNE SOIRÉE DISPONIBLE POUR RECEVOIR MARINE LE PEN !!!!!! (Des ordres auraient ils été donnés par le haut responsable de leur hiérarchie ???)

 

Curieux pour un établissement qui manque de clients !!! Notre argent serait-il sale ???

Il s’agissait d’un devis pour une réservation de 200 repas !! Ils ont tellement d’argent et de bénéfices qu’ils peuvent nous refuser ???!!!

Ah ! J’oubliais : ce sont des socialistes qui gèrent la CINOR !!

BELLE LEÇON DE TOLÉRANCE ET DE DÉMOCRATIE.

Les électeurs du FRONT NATIONAL sauront vous en remercier en ne mettant plus jamais les pieds dans votre bel établissement ! Décidément on ne peut pas dire que les socialistes aient un tant soit peu le sens des affaires en se permettant de n’accepter dans leurs établissements que les gauchistes Réunionnais. D’autres s’y sont essayés, vous aurez le même résultat que le J.I.R. en ce moment (journal engagé à gauche) qui n’a eu de cesse de dénigrer outrageusement le FRONT NATIONAL et que nous avons cessé de lire.

 

Meilleures salutations patriotiques aux lecteurs.

 

 

St DENIS, le 11/03/2016.                                                                          Le Secrétaire Régional

J.Claude OTTO-BRUC

Intervention Anglaise musclée au Parlement Européen…

 

Ce n est pas long à écouter, ( 3 minutes) mais les ANGLAIS sont de vrais démocrates….qui ne
mâchent par leurs mots… à voir la tête de MERKEL ET HOLLANDE….y a de quoi être en colère….et
inquiet…! et attention, les mois à venir seront drôlement douloureux…!!

Intervention Anglaise musclée au Parlement Européen…

Cette intervention au parlement européen n’a pas été répercutée par nos
médias …comme dab ! Pourtant, ces propos étaient aussi violents, sinon plus que ceux de Marine Le Pen !!
Il n’y a qu’à voir la tête de Merckel et celle de Hollande

https://youtube.com/watch?v=R5lXYw1l8l0?rel=0&autoplay=1

 

LETTRE D’INFORMATIONS FN-974 AUX ADHÉRENTS

article_0802-FRA06-MARINELEPEN

Marine Le Pen commencera sa campagne Présidentielle par les Outre-mer, donc prochainement. Pour des raisons de sécurité, déjà annoncées lors de la dernière visite des Nationaux en septembre 2015, la date d’arrivée de Marine Le Pen ne sera annoncée que peu de jours à l’avance. Nous vous informons donc que vous pouvez, dés réception de ce courrier, réserver vos places pour un dîner-débat aux places limitées et exclusivement réservées aux titulaires d’une carte d’adhésion à jour. Les lieu, date et heure précis vous seront communiqués en temps voulu. Une participation de 20 euro par personne est exigée à la réservation, le reste étant subventionné par le Front National.

les réservations peuvent se prendre soit à la federation de St  Denis

Téléphone : 0262.193.697

Mobile : 0692.483.084

Courriel: frontnational974@gmail.com

 

ou auprès du responsable électoral pour la présidentielle.

BODY Marcel pour l’est 

marcelbody@yahoo.com

0692.24.61.65

BODZEN Patrick au Port

michel.bodzen@gmail.com

0692.65.87.85

JEAN-HUGUES LEBIAN au Tampon

 

tel 06.92.85.08.42

ou bien au responsable politique sud à St Pierre

JOHAN DELPLANQUE

tel 06.92.19.59.92

johand974@gmail.com

9741

 

Le Bureau FN-974 / 2016

ile reunion fn

Le vendredi 18 mars 2016

Le Secrétaire Régional remercie chaleureusement les 25 membres de la nouvelle équipe 2016 du FN-974, qui font aujourd’hui un travail remarquable.

Tous ces bénévoles, hommes et femmes de conviction qui n’hésitent pas à sacrifier de leur temps pour qu’enfin un vrai changement intervienne dans le monde politique sclérosé et mafieux, méritent respect et encouragements. Ainsi, au nom du Front National j’ai le plaisir d’honorer toutes ces personnes qui, comme beaucoup de Français aujourd’hui, ont bien compris l’imminence d’une catastrophe humanitaire sans précédent vers laquelle nous conduisent les irresponsables du parti siamois de « l’HERPES » (ex : UMPS).

Seule Marine Le Pen, élue en 2017, pourrait inverser ce cours inexorable et programmé de notre histoire vers un destin calamiteux que le peuple n’aura pas choisi, un destin qui lui aura été imposé par l’oligarchie des élus socialos – républicains mondialistes.

Jean-Claude OTTO-BRUC

 

Communiqué de Marine Le Pen

Scandale à La Réunion : de lourds soupçons pèsent sur l’exécutif Réunionnais concernant la route du littoral estimée à 2,5 milliard d’euros

22

 

http://www.frontnational.com/2015/09/scandale-a-la-reunion-de-lourds-soupcons-pesent-sur-lexecutif-reunionnais-concernant-la-route-du-littoral-estimee-a-25-milliard-deuros/

 

Communiqué de presse de Jean-Michel Dubois, Secrétaire National des départements et territoires Français d’outre Mer

Le Front National et sa Fédération Départementale de la Réunion dénonce depuis des mois les doutes sérieux de corruption, atteintes à l’environnement, risque de dérive financière de la nouvelle route du littoral méga-chantier réunionnais.

L’attribution il y a deux ans aux géants du BTP Bouygues et Vinci du gigantesque marché de construction de la nouvelle route du littoral à La Réunion reviendrait à 200 millions d’euros du kilomètre et en ferait ainsi la route la plus chère au monde au kilomètre.

Ce marché fait l’objet d’une enquête préliminaire pour « favoritisme » et « corruption ». Signe que l’affaire est sérieuse, le dossier, ouvert en 2014 par le parquet de Saint-Denis de La Réunion, a été transféré en avril dernier au parquet national financier, en charge des affaires politico-financières les plus sensibles.

Le coût estimé en 2007 à 930 millions d’euros dépasse à ce jour la somme de 1,6 milliards d’euros pour atteindre au final plus de 2,5 milliards d’euros.

La Réunion qui est déjà le territoire le plus endetté de France ,avec une dette de 8709 par foyer fiscal va de plus voir sacrifier les transports en commun au seul bénéfice de ce projet pharaonique.

Cette route sera une véritable catastrophe sur le plan environnemental et aura un impact meurtrier sur la biodiversité terrestre et marine
Jean-Michel Dubois

TRANSPORTS

index
La loi du 16 juillet 2015 confie à la région, mais ce transfert sera effectif au 1er janvier 2017.

les transports scolaires,
les gares routières,
les transports interurbains par cars,
les transports ferroviaires d’intérêt local,
L’objectif est de désenclaver les régions rurales (les hauts de l’île) en combinant plusieurs modes de transport.
Le transport collectif de personnes représente 7% des déplacements effectués sur l’Île. Le déplacement individuel (automobile) représente quant à lui 80% !
Trois réunionnais en emploi sur quatre utilisent leurs véhicules. Malgré la saturation, seulement 70% des ménages réunionnais possèdent au moins une voiture (81% en métropole).
Les véhicules particuliers représentent 75% du marché du neuf. 17.000 permis de conduire ont été délivrés en 2014.
La Région gère 395 kilomètres de routes dont 142 kilomètres de 2×2 voies.
La circulation augmente de 1% par an et se concentre sur l’Ouest (Cambaie-Savanna 82.000 véhicules/jour), la route du littoral (59.800 véhicules/jour) et à Sainte Marie (Duparc-Gillot 90.000 véhicules/jour). La périurbanisation défie le transport durable.
Les réseaux de transports ont une importance majeure, dans la mesure où ils permettent d’assurer le désenclavement.
Les aéroports de la Réunion ont accueilli en 2014, 2,08 millions de passagers, le fret aérien pour la même période fait état de 17.950 tonnes débarquées pour 7400 tonnes au départ.
Le Port Réunion a traité 4,1 millions de tonnes (3.470.000 tonnes débarquées pour 621.000 tonnes embarquées).

La loi du 13 août 2004 confie à la Région en association avec l’Etat, le Département, les intercommunalités, les communes, l’élaboration du Schéma Régional des Infrastructures et des transports (SIRT). Ce rôle de coordination a été renforcé par la loi du 27 janvier 2014. L’objectif du SIRT est de développer une mobilité durable pour la Réunion (2020-2030).

LES PROPOSITIONS DU FN974/RBMile reunion fn

Revoir l’aménagement du territoire sur le long terme car il est impossible sur une mandature de modifier en profondeur une politique d’aménagement vouée au tout automobile depuis plus de 50 ans. Cet aménagement doit permettre une forte réduction des déplacements domicile travail (81% des déplacements) en rapprochant le domicile du travail réduisant aussi le temps de transport pour une meilleure qualité de vie.
Modifications et/ou constructions d’échangeurs, de nouvelles voies de dégagement afin de fluidifier la circulation automobile qui deviendra très dense dans un futur très proche, la population réunionnaise augmentant de 10 000 personnes par an et le faible équipement des ménages réunionnais en matière automobile par rapport à la Métropole. 500 000 véhicules en 2021 !
Faire du boulevard sud une voie rapide.
Amélioration et optimisation du réseau routier régional (déviation de Saint-Joseph, le franchissement de la rivière des galets…

 

Étudier la faisabilité d’un transport ferroviaire rapide desservant les principales villes de Saint-Pierre à Saint-Benoît avec création de pôles d’échanges (par bus) avec la route des tamarins, la route Hubert Delisle, l’ancienne Rn1.
Mise en place d’une plateforme régionale pour développer le covoiturage comme mode alternatif à la voiture particulière.
Faire du développement des transports en commun une priorité régionale car 7% des réunionnais utilisent ce mode de transport.
Lorsque les transferts de compétence seront effectifs, la mise en place d’un office régional du transport sera nécessaire pour la coordination des transports inter cités, inter urbains et d’une nouvelle ligne ferroviaire.
Construire des aires de stationnement autour des pôles d’échanges entre la route des tamarins et les hauts de l’île.
Accessibilité des services de transports collectifs et des infrastructures aux personnes à mobilité réduite.
Mise en place de la gratuité pour les allocataires des minimas sociaux, des travailleurs pauvres précaires, des jeunes en formation et scolarisés,
Autorisation des vélos dans tous les transports publics etc….
Mettre en place des transports collectifs moins polluants.
Mettre en place la possibilité d’emprunter différents réseaux avec le même titre de transport.
Financement par la Région de projets pour l’achat de véhicules électriques propres chargés avec de l’électricité d’origine renouvelable. Ces projets seront portés par des organismes publics ou privés.
Développer le vélo dans les zones urbaines pour lutter contre les embouteillages des centres villes.
Créer des voies de circulation pour les deux roues sur l’ensemble de l’île.
Mise en œuvre de technologies innovantes qui peuvent être une alternative aux transports collectifs classiques comme le téléphérique pour désenclaver les cirques, mode de transport propre, alimenté par une énergie renouvelable.
Aides régionales pour favoriser le développement des déplacements en 2 roues (motos, cyclos, vélos)
Réflexions à mener au SIRT sur les solutions à apporter aux difficultés de déplacement sur l’ensemble de l’île.

LE FN974/RBM

 

Nouvelle route du littoral

Grondin Joseph 1

Un peu d’histoire…….
Dès 1995, la politique de déplacement entre Saint-Denis et l’Ouest devait répondre à deux objectifs fondamentaux :
Réaliser une nouvelle liaison routière fiable, sécurisée et de grande capacité (2×2 voies).
Proposer un T.C.S.P., complet, alternatif pour les usagers à cette nouvelle liaison.
Quatre possibilités avaient alors été retenues et l’éventuel mixage des solutions envisagé :
Élargissement de la RN1 côté mer ;
Un viaduc en mer ;
Une liaison routière par les hauts ;
La construction d’un (ou plusieurs) tunnel ;
Fin 2004, il est clairement apparu la nécessité de prioriser la sécurité des déplacements (des personnes et des biens).
2006 après une concertation, se dégagent quatre type de solutions :
Littoral mixant les techniques : digue, viaduc en mer et tunnel
Tunnel
Courte par les hauts à une altitude de 200 mètres,
Longue par les hauts à une altitude de 400 mètres.
Pour le Conseil Économique et Social Régional, une vision globale à très long terme devait être prise en compte. Il préconisait une complémentarité entre l’ensemble des projets existants : tram-train, nouvelle liaison Nord/Ouest, cabotage (transport de marchandises), implantation des plates formes logistiques à l’Est et au Sud de l’île. Il indiquait que le traitement des entrées et des sorties de villes était une nécessité. L’écoulement du trafic à l’entrée et à l’intérieur de Saint-Denis devait être assuré de manière concomitante à la nouvelle liaison.
Le C.E.S.R. indiquait que la nouvelle liaison resterait une 2×2 voies et n’améliorera pas la fluidité du trafic qui passe par une réflexion globale à long terme des déplacements (biens et personnes) sur l’ensemble de la Réunion.
Il indiquait aussi que compte tenu des incertitudes (inconnues) techniques, voir même de la faisabilité de telle ou telle solution, les coûts annoncés restent très aléatoires.
Le C.E.S.R. a étudié (rapport du 17 août 2006) les 4 types de solutions qui se sont dégagées lors des concertations précédentes.
Il préconisait l’abandon d’une liaison littoral mixant les techniques digue, viaduc en mer au prétexte que la pérennité de la digue-viaduc et surcoût d’entretien comportent trop d’inconnues et de risques.
Il proposait que des études préliminaires soient lancées rapidement pour les solutions tout tunnel et liaison courte par les hauts à une altitude de 200 mètres.
Le C.E.S.R. concluait que l’importance de ces projets de nouvelle liaison Nord/Ouest ne doivent faire oublier les difficultés de déplacement importantes qui affectent d’autres zones de l’île, ni la nécessité de développer très fortement les transports en commun et les autres modes « doux » de déplacement (vélo notamment).
La nouvelle route du littoral (NRL) est née en janvier 2007 avec le protocole de Matignon signé par M. Dominique de Villepin 1er ministre et M. Paul Vergés président de Région. Le projet représentait 1 600 millions d’euros dont un engagement de 435 millions d’euros de l’Etat.
Novembre 2009, la région Réunion ne parvenant pas à boucler le financement du projet, en demande une révision par l’Etat.
Mars 2010, Didier ROBERT abandonne le projet de l’ancienne majorité et demande le redéploiement des budgets.
L’Etat par son Ministre de l’Outre-mer, Mme Marie Luce Penchard, affirme, lors d’une visite à la Réunion, que le protocole de Matignon 2007 ne sera pas perdu.
Le 14 octobre 2010, M. F. FILLON 1er ministre et M. Didier ROBERT président de Région signent le protocole de Matignon version II.
L’enveloppe s’élève à 2 200 M d’euros dont 1 600 M pour la NRL.
600 millions d’euros sont réservés pour le réseau de transport en commun, la restructuration et la modernisation des aéroports de Roland Garros et de Pierrefonds.
L’apport de l’Etat pour cette nouvelle liaison Nord/Ouest est définitivement fixé à 532 millions d’euros quoiqu’il advienne. Le fond de compensation de la TVA versera 248 millions d’euros, l’Europe par l’intermédiaire du FEDER 151 millions d’euros. La Région Réunion financera au départ 669 millions d’euros mais il est prévisible que ce tracé en mer coûterait en final 312 millions d’euros du kilomètre soit près de 3 800 millions d’euros. Il y aura une dérive des prix liée aux aléas du chantier qui ne sont pas maîtrisés à ce jour (caractère expérimental de la NRL).auxquels s’ajouteront tous les avenants liés aux difficultés techniques qui se feront jour lors de l’avancement du projet. Raisonnablement, compte tenu des expériences passées (actuelle liaison Nord/Ouest, le basculement des eaux, la route des Tamarins) la part régionale sera de l’ordre de 1 950 millions d’euros pour l’hypothèse la plus optimiste à 2 869 millions d’euros pour la plus réaliste.
À cela il faudra ajouter le coût de maintenance de la digue, de l’entretien du viaduc qui ont été très largement sous évalués.
L’absence de tout financement acquis ou maîtrisé des surcoûts en cause, la Région Réunion ne peut que toujours plus s’endetter. Tout cela montre que lorsque la DUP a été signée, le bilan financier du projet soumis à l’enquête publique préalable n’avait pas été établi avec sincérité et surtout qu’il n’était nullement maîtrisé, les chiffres avancés étant de plus de 38% inférieurs à la réalité, avant même que tous les marchés soient passés
L’illégalité est donc, eu égard aux exigences du coût financier de l’opération, totale, sauf à considérer que l’enquête publique était inutile.
Les inconvénients de cette route sont environnementaux et nécessitent des dérogations, ils concernent les matériaux nécessaires aux digues.
Le schéma régional des carrières n’était pas prévu. Les atteintes à la flore et à la faune marine ou de la falaise, ne peuvent être qu’excessives. Elles ne pourront pas être définitivement évaluées notamment du fait que ce nouvel ouvrage aura un effet définitif sur l’écosystème côtier.
La Région dans son budget primitif 2015 consacre 13% de son budget de fonctionnement (50 millions d’euros environ) et 63% de son budget d’investissement (432 millions d’euros). Cumulés c’est près de 50% du budget régional 2015 !

LES PROPOSITIONS DU FN974/RBM ile reunion fn

Le projet actuel est insoutenable financièrement par la Région Réunion. En 2015, 50% du budget de la région (1 069 millions d’euros) a été consacré à la nouvelle route du littoral (NRL). 63% des investissements de la région sont consacrés à cette nouvelle liaison Nord/Ouest. Ce financement peut se faire qu’au détriment de la formation, de la construction de lycées, d’équipements sanitaires, du développement des entreprises réunionnaises et de l’économie locale en général.
Si la nécessité d’une nouvelle liaison Nord/Ouest fiable, sécurisée et de grande capacité (2x2voies) s’impose, celle-ci ne doit pas mener la région Réunion à une situation financière comparable à celle de la Grèce.
Il est urgent d’arrêter ce projet qui est actuellement en phase de travaux préparatoires.
D’importantes questions influant sur le coût et la durée des travaux subsistent : la pérennité du remblai, l’impact sur l’entrée maritime du port Est (apport de matériaux par les courants marins) sur l’écosystème.
Le coût de maintenance de la digue et du viaduc ont été très largement sous évalués et comportent trop d’inconnues et de risques. C’est un gouffre financier qui va « plomber » pendant de nombreuses années l’économie réunionnaise.
La nécessité d’une nouvelle liaison Nord/Ouest étant acquise, il convient alors de proposer des solutions et ces solutions sont celles retenues par le C.E.S.R. en 2006.
La première est le tout tunnel qui utilise une technique classique, sans de difficultés malgré le manque actuel de connaissances géologiques et hydrologique du massif qui pourrait avoir des conséquences sur la durée et le coût des travaux. Le coût de fonctionnement (entretien, éclairage, surveillance, ventilation) serait beaucoup moindre que celui d’une liaison en mer. La distance entre la Possession et Saint-Denis s’en trouve réduit.
La seconde par les hauts courte à une altitude moyenne de 200 m. Cette solution est très différente dans des fonctions qu’elle assurerait : le transit entre la Possession et Saint-Denis, le désenclavement des planèzes avec plusieurs échangeurs. Sa particularité est qu’il double en grande partie le boulevard sud (raccordement vers Moufia) permettant d’améliorer la traversée de Saint-Denis. Il y aura une complémentarité avec une liaison ferrée. Des ouvrages d’art sont à réaliser comme sur la route des tamarins. Il y aura aussi la valorisation touristique des points de vue.
Mais l’importance de ce projet de nouvelle liaison Nord/Ouest ne doit faire oublier qu’il est urgent de trouver les solutions de circulation à l’entrée et dans Saint-Denis, oublier les difficultés de déplacements sur l’ensemble de la Réunion avec l’augmentation prévisionnelle du trafic, ni la nécessité de développer très fortement les transports en commun et les autres modes « doux » (vélo).

« Une querelle de chefs » à gauche

http://www.linfo.re/la-reunion/politique/676461-une-querelle-de-chefs-a-gauche

Discours de Marine Le Pen à l’université d’été du FN 2015

CHARTE D’ENGAGEMENT POLITIQUE.

8201484-12810826

 

« Attaché à l’égalité devant la loi de tous les citoyens français sans distinction d’origine, de race ou de religion, le Front National défend la souveraineté nationale et l’indépendance de la nation. Attaché à la liberté d’expression et d’opinion, le Front National est favorable au gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. »

40 ans de dérives, de gestion opaque et clientéliste, ont ruiné la confiance des réunionnais dans leurs res-ponsables politiques. C’est pourquoi, moi, Joseph GRONDIN, candidat investi par le Front National, place ma candidature sous le signe de la transparence en signant une charte comportant des engagements pour une nouvelle éthique politique.

Cette charte, je la signe aujourd’hui et toutes celles et ceux qui prendront place sur ma liste que je conduirai devront la signer à leur tour.

L’intérêt des réunionnais guide seul notre action. Parce que la Région aura des compétences élargies, le président du conseil régional n’exercera aucun autre mandat.

L’éthique est au cœur de ma candidature et sera au cœur de ma présidence. La gestion de la Région rimera avec transparence, une transparence où chaque élu doit se montrer exemplaire.
Les élus s’engagent à respecter les principes suivants :

Promouvoir une organisation territoriale de la République Française fondée sur la région comme collectivité.
Refuser toute augmentation de la fiscalité pendant toute la durée de la mandature ;
Défendre le maintien de services publics de proximité et de qualité ;
Développer les aides et les dispositifs avec le Conseil Départemental en faveur des personnes âgées et handicapées, des jeunes sortis prématurément du cursus scolaire ;
Lutter contre les gaspillages, les gabegies et les fraudes sociales ;
Refuser toute subvention et toute aide à des organisations ou des projets communautaristes, défendre rigoureusement la laïcité républicaine dans tous les secteurs de la vie régionale (lycées) ;
Soutenir les entreprises locales dans le cadre des commandes publiques effectuée par le Conseil Régional
Consulter la population, éventuellement par l’organisation de référendums locaux, sur tous les sujets importants.
Création d’une commission d’éthique indépendante pour contrôler l’application effective de la présente charte. Elle sera composée de citoyens indépendants désignés pour leur compétence. Ses membres n’ont ni mandat électif ni lien personnel ou familial avec le conseil régional. Tout élu qui manque à ses engagements est immédiatement suspendu de ses fonctions exécutives et de ses délégations et par conséquent perd les indemnités qui y sont attachées. Les membres de cette commission ne sont pas rémunérés. Seuls les frais engagés dans le cadre de leur mission donneront lieu à un remboursement.
Les conseillers régionaux s’engagent à ne pas occuper un logement social régional pendant la durée de leur mandat. S’ils occupent un logement social au moment de l’élection, et qu’avec leur indemnité d’élu régional, ils dépassent les plafonds pour prétendre à un tel logement, ils s’engagent à le quitter dans les six mois qui suivent la date du scrutin.
Les conseillers régionaux adressent une déclaration d’intérêts –incluant les activités de leurs conjoints- à la commission d’éthique. Le président du conseil régional, les vice-présidents et les élus titulaires d’une délégation de signature du président lui adressent en outre une déclaration de patrimoine. Tout réunionnais qui en fera la demande pourra prendre connaissance auprès de la commission d’éthique des déclarations de patrimoine.
des déclarations de patrimoine et d’intérêts dans les conditions prévues par les lois relatives à la transparence de la vie publique du 11 octobre 2013. Réalisées au début du mandat, ces déclarations sont mises à jour en fonction des évolutions de la situation personnelle des élus.
Les conseillers régionaux s’engagent à ne pas recruter ou faire recruter leur conjoint ou un membre de leur famille ni au sein du conseil régional ni au sein de tout organisme dont le budget est majoritairement financé par le conseil régional, y compris dans les emplois de collaborateurs politiques.
Les conseillers régionaux s’engagent à ne pas prendre part ni aux débats ni au vote de toute délibération concernant une entreprise, une association ou tout organisme dans lequel ils ont un quelconque intérêt soit directement soit via leurs conjoints ou enfants. Toute subvention accordée à une personne morale dans laquelle un conseiller régional participe à la gouvernance doit être votée à la majorité des deux tiers, sauf dans le cas où cette participation est prévue par la loi ou le règlement.
Tout élu qui comptabilise, au terme du semestre échu, plus de 30% d’absences non justifiées aux réunions du conseil régional, de la commission permanente et des commissions thématiques voit son indemnité mensuelle immédiatement réduite à due proportion pour le semestre suivant.
Tous les conseillers régionaux s’engagent à suivre une formation sur l’élaboration et le contrôle du budget, la passation des marchés publics et l’exécution des délégations de services publics. Pour contrôler la bonne utilisation des subventions publiques pour la formation des élus, ces dernières feront l’objet d’une publicité sur le site Internet de la Région avec pour chaque formation suivie, le nom de l’élu, la durée et le coût de la formation.
Le nombre de voiture de fonction des élus de la région sera divisé par deux. Ce parc sera géré en « pool » et les véhicules ne peuvent être utilisés que pour nécessité de service à l’exclusion de tout usage personnel.
Pour limiter les frais de déplacements, les conseillers régionaux s’engagent à recourir autant que possible à la vidéoconférence et à tous moyens permettant les échanges à distance. Tous les déplacements hors de la Réunion effectués par les conseillers régionaux, y compris le président et les vice-présidents et pris en charge par la collectivité ou par un organisme financé majoritairement par le conseil régional sont rendus publics. Le nombre, des élus et agents de la région participant à ces voyages est limité au strict nécessaire.
Les conseillers régionaux ont interdiction d’accepter un cadeau d’une valeur supérieure à 150 € et soumettent pour avis à la commission d’éthique indépendante les voyages auxquels ils seraient invités par des tiers en leur qualité d’élu régional.
Un état du patrimoine du conseil régional et du patrimoine des organismes dont le budget est financé majoritairement par le conseil régional est réalisé en début de mandat et six mois avant la fin de celui-ci.
La présence de l’opposition est garantie dans toutes les instances régionales et dans tous les organismes dans lesquels sa représentation est assurée par au moins deux conseillers régionaux
Chaque élu(e) reversera au FN974 12,50% de son indemnité mensuelle (article 11-4 de la loi du 11 mars 1988 relative à la transparence financière de la vie politique).

Cette charte s’inspire des principes de déontologie les plus avancés en vigueur dans les établissements publics et privés soucieux de la transparence de leur gouvernance. Son objectif est de renouer un véritable pacte de confiance entre les réunionnais et les élus.

Joseph GRONDIN : Une bonne volée de bois vert pour Mgr Pontier

8201484-12810826

 

La Conférence épiscopale française vient de provoquer l’indignation de nombre de catholiques français comme d’autres citoyens de
Heureusement que votre confrère du Var et de nombreux catholiques de ce département ne partagent absolument pas votre vision restrictive et partisane du christianisme, à l’opposé des valeurs évangéliques.Jésus, qui a accepté de parler à la Samaritaine et qui a accepté qu’une fille de mauvaise vie verse sur lui du parfum, aurait-il rejeté Marion comme vous le faites ?En 1981, nous avons eu un président socialo bigame et menteur : Mitterrand. Juste avant lui, nous avions eu un président qui a légalisé un acte que vous condamnez : l’IVG. Nous avons eu un président qui a carrément craché sur la volonté des Français lors de la consultation référendaire sur le Traité de Constitution de l’Europe et qui a introduit en France légalement un parti politique honni surtout en Egypte mais également dans plusieurs autres pays musulmans (car reconnu terroriste) : les Frères musulmans représentés en France par l’UOIF au CFCM créé par le sieur Sarkozy. Nous avons actuellement un président qui s’est allongé comme une carpette devant le GODF. Nous avons un président et un 1er ministre qui ont fait battre et emprisonner des chrétiens pacifiques lors des manifestations contre le mariage pour tous. Nous avons au gouvernement une Taubira qui a permis à deux hommes et deux femmes de se marier, un mariage contre la nature humaine. Classée progrès sociétal. Nous avons un gouvernement qui accepte l’esclavage féminin en dehors de la France et la vente d’enfants (plus connu sous le nom de GPA). Nous avons depuis des lustres en France toute la clique des francs-macs du GODF qui a permis à des jeunes filles mineures d’avorter chimiquement sans même en informer leurs parents. Certaines jeunes filles en sont mortes. D’autres ont souffert atrocement après la prise de ce produit mortifère.

Et vous avez quoi à reprocher à Marion Maréchal-Le Pen, exactement ??? Elle n’a jamais proposé de loi allant contre les valeurs chrétiennes !

Quant à l’accusation du refus des immigrés, comment pouvez-vous accepter que des étrangers entrant illégalement en France bénéficient d’avantages que les Français dits de souche ne bénéficient pas, eux ?

Comment pouvez-vous accepter la polygamie qu’apportent avec eux ces musulmans ?

Trouvez-vous normal que des Français monogames cotisent pour les femmes et les nombreux enfants de ces musulmans polygames grâce au regroupement familial ?

Tenez, vous pourriez prêter gracieusement vos locaux des séminaires à nos frères du Grand-Orient de France pour leurs congrès.
Vous pourriez même leur offrir le repas !

Pourquoi ne donneriez-vous pas l’exemple de la charité et du dialogue que vous prônez ?

Vous mentez à la fois aux musulmans et aux chrétiens en parlant de dialogue interreligieux avec les musulmans.
L’islam n’est pas une religion monothéiste mais un système politique totalitaire qui n’a su s’imposer que par le glaive et l’épée partout où il est passé.

C’est quoi ce SRI (Service de relations avec l’islam) ?

Est-ce que Pie XII avait, lui, un service de relations avec Mussolini ?

Et là, vous apportez la caution de l’Église catholique à des partis politiques qui ont fait exploser les valeurs chrétiennes depuis 40 ans au nom d’un soi-disant sursaut républicain et chrétien ?

Vous n’êtes pas sérieux ni chrétiens, sur le coup !

RBM 974

 

Joseph GRONDIN

DEVOIR D’AGIR MAINTENANT !!!!!!!!

Grondin Joseph 2

4 pages 5

 

DEVOIR D’AGIR MAINTENANT
Le programme régional de M. Joseph GRONDIN,
23 thèmes analysés,
Plus de 300 propositions pour une politique régionale nouvelle et parmi celles-ci :
Permettre aux réunionnais de Métropole de revenir tous les trois ans à la Réunion ;
Fixation d’un prix plafond valable toute l’année en classe économique ;
Libération du ciel réunionnais aux compagnies régionales, européennes
OUI à une nouvelle route du littoral terrestre, mais priorité donnée à l’amélioration et l’optimisation du réseau routier régional.
Développer l’offre hôtelière ;
Former les personnels d’accueil (formation linguistique) ;
Redéfinir l’IRT (île de la Réunion Tourisme) qui a failli dans ses missions ;
Mise en place d’une nouvelle politique de promotion du tourisme, améliorer les structures d’accueil.
Développer les contrats régionaux d’apprentissage dès 14 ans
Renforcer les postes de maîtres d’apprentissage.
Créer de nouveaux CFA. Construction de lycées professionnels
Un objectif : une entreprise, un apprenti.
Fin de l’octroi de mer et mise en place d’une taxe régionale sur les produits et services.
Mise en place de nouveaux référentiels pour la création d’emplois durable grâce au développement de l’économie sociale et solidaire.
Traitement des déchets à base de composteurs nouvelle formule et de réacteur thermique.
Primauté de la sécurité alimentaire.
Mutualisation du traitement et valorisation de la biomasse sur l’ensemble de la Réunion.
Création d’une zone franche agricole.
Promouvoir une agriculture vivrière locale pour une autosuffisance alimentaire à terme.
Renégocier l’emprise du Parc National sur le territoire de la Réunion.
Accès au très haut débit au moindre coût.
Accès généralisé à Internet dans la continuité des prix métropole
Déploiement généralisé du WI FI pour le grand public.
Réduire à terme la dépendance énergétique, sortir de la pétrodépendance.
Promouvoir les monuments, les pratiques culturelles qui composent l’art de vivre réunionnais pour les transmettre aux prochaines générations.

CHARTE D’ENGAGEMENT POLITIQUE DU CANDIDAT / ELU

ile reunion fn

la charte régionale

 

Appel à candidature pour les élections régionales.

Appel candidature

FN974 La Surprise?

Grondin Joseph 2

 

RBM974 – Coupure de Presse – QTDN du 27 08 2015 P.1

Programme du FN974 pour la région Réunion

 

Grondin Joseph 1 Grondin Joseph 2

 

Dans quelques jours le FN974 va mettre en ligne son programme d’environ une centaine de pages sur son site.
http://www.fn974.fr/
DEVOIR D’AGIR MAINTENANT,
Le programme régional de M. Joseph GRONDIN,
23 thèmes analysés,
Plus de 300 propositions pour une politique régionale nouvelle et parmi celles-ci :

 

COMPÉTENCES RÉGIONALES

CHAPITRE 1 POPULATION – EMPLOI P.09

CHAPITRE 2 : AGRICULTURE P.15

CHAPITRE 3 : LA PÊCHE P.21

CHAPITRE 4 : INDUSTRIE – ARTISANAT P.25

CHAPITRE 5 : LE COMMERCE P.31

CHAPITRE 6 : LE TOURISME P.34

CHAPITRE 7 : LES ÉNERGIES P.39

CHAPITRE 8 : L’EAU – L’AIR P.43

CHAPITRE 9 : NUMÉRIQUE P.46

CHAPITRE 10 : TRANSPORT – MOBILITÉ P.49

CHAPITRE 11 : LA CONTINUITÉ TERRITORIALE P.52

CHAPITRE 12 : LE LOGEMENT P.56

CHAPITRE 13 : L’OCTROI DE MER P.60

CHAPITRE 14 : LA CULTURE P.63

CHAPITRE 15 : ENSEIGNEMENT ÉDUCATION P.67

CHAPITRE 16 : LE SPORT P.70

CHAPITRE 17 : COMMUNICATION P.73

CHAPITRE 18 : BIODIVERSITÉ – RISQUES NATURELS P.75

CHAPITRE 19 : SANTÉ P.78

CHAPITRE 20 : IMMIGRATION P 80
CHAPITRE 21 : COOPÉRATION RÉGIONALE P 83
CHAPITRE 22 : EUROPE P 87

 

Marine Le Pen appelle Alexis Tsipras à sortir de l’euro

FN Infos – Des patrons qui s’affichent au FN, une nouveauté

Au lendemain de l’annonce de la candidature de Marine Le Pen, France 2 revient sur le FN, traditionnelement perçu comme un parti fort chez les ouvriers, qui cherche aujourd’hui à élargir son audience.     Un cocktail branché dans les jardins d’une discothèque de Lyon, une centaine

Source : FN Infos – Le site des militants du FN » Des patrons qui s’affichent au FN, une nouveauté

L’ÉCOLOGIE OUI ! Mais ce n’est pas pour l’Outre-mer !

10170752_1464236747126701_1181361465_nMais ce n’est pas pour l’Outre-mer !

 

 

Incroyable ! Ces dernières semaines, le gouvernement français a pratiqué la discrimination écologique en s’activant en coulisses à Bruxelles pour exclure les régions ultrapériphériques de l’application d’une nouvelle directive européenne visant les limites maximales d’émission de certains polluants : dioxyde de soufre, dioxydes d’azote et particules dans l’atmosphère en provenance des installations de combustion de taille moyenne.

Comment les écologistes français peuvent-ils accepter, sans se contredire, qu’une directive européenne ayant pour but d’améliorer la qualité de l’air, de protéger la nature et les écosystèmes fragiles ainsi que d’améliorer de manière générale la qualité de vie des habitants ne soit appliquée que sur le continent en privant les citoyens ultramarins des régions ultrapériphériques de ses effets positifs ?

La manœuvre gouvernementale qui consiste à exclure les citoyens ultramarins de ce nouveau cadre législatif européen, est habile puisqu’elle s’est faite sous le couvert d’arguments techniques. Les arguments avancés par la France et en réalité EDF sont fondés sur les difficultés de mise en œuvre de ces normes dans des régions îliennes. Mais comment dès lors expliquer que la France n’ait pas demandé la même exclusion pour les îles bretonnes et pour la Corse ? D’évidence, cette exclusion n’est qu’un prétexte pour éviter à l’Etat français et à l’EDF de procéder aux investissements rendus nécessaires, par la mise aux normes de ces installations.

L’hypocrisie gouvernementale atteint un certain paroxysme quand le gouvernement français fait appel à l’article 349 pour obtenir cette exclusion alors que l’Article 349 du Traité de Lisbonne avait été pensé pour autoriser des mesures positives et non régressives. Il y a donc là détournement assumé de l’Article 349 du Traité de Lisbonne par l’Etat. Personne ne semble l’avoir remarqué ou vigoureusement dénoncé.

Nous avons critiqué souvent ici-même l’incohérence de l’imposition de normes européennes sur des territoires souvent tropicaux et d’une autre culture mais ici ce qui nous choque, c’est que l’écologie, le bien commun socialiste, aurait deux poids et deux mesures et qu’ainsi les ultra-marins n’auraient pas le droit à l’air pur. C’est de la mauvaise foi manifeste comme l’est la mise aux normes des installations de traitement des eaux usées à Mayotte repoussée ad vitam aeternam par la France pour nombre de petites communes mahoraises ou reportées récemment pour la Polynésie française, la France ayant là encore détourné l’utilisation de l’article 349 à des fins régressives pour ne pas avoir à investir.

Comme quoi les beaux discours ultra-marins du gouvernement ne sont en fait le plus souvent que des discours électoraux et machiavéliquement calculateurs.

Communiqué de presse du Bureau politique du Front National

Grondin Joseph 2Lors de sa réunion du lundi 4 mai, le Bureau politique du Front National, réuni en formation de Commission d’investiture, a désigné 4 têtes de liste pour les élections régionales des 6 et 13 décembre 2015 :

Pour La Réunion :
Joseph GRONDIN
66 ans, marié, 4 enfants, artisan
Secrétaire départemental adjoint FN 974

Jeanne d’Arc à l’honneur : 4e édition à Saint-André

 

 

Le bureau FN974 change de numéro de téléphone

Le bureau FN974 change de numéro de téléphone:

02.62.19.36.97

DECES D’UN MEMBRE DU BUREAU FN-974

14040043_10210804701815152_3373431061542118452_n

 

Bonjour amis Patriotes ,
C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès ce jour, de notre ami Jean-François CAMELIS dit « Jeff ». Il a succombé à une longue maladie à l’hôpital de Saint-Pierre à l’âge de 54 ans.
C’était un vrai Patriote soucieux de défendre la France, et ses vraies valeurs.
Qu’il repose en Paix.
La date des obsèques ne nous a pas encore été communiquée.
Le Secrétaire Régional FN-974
Jean-Claude OTTO-BRUC
Haut de page